Hôpitaux

Secteur Hospitalier

C’est dans les années’70 que le terme de burnout (ou Syndrome d’Epuisement Professionnel) apparaît pour la première fois aux Etats-Unis. Le psychiatre et psychanalyste Herbert Freudenberger observe la réaction des jeunes bénévoles travaillant dans une free clinic de New York, free clinic spécialisée dans la prise en charge des toxicomanes et qui demande une forte exigence en terme de disponibilités des soignants.
De nombreuses études montrent que ce sont dans les métiers d’aide que les risques de burnout sont les plus élevés.
Et dans les hôpitaux ?
Au niveau européen, une étude récente montre que près d’un quart (23,1%) des médecins, toutes spécialités confondues, sont confrontés au burnout. Ce taux moyen est encore plus élevé pour deux spécialités : les urgentistes et les psychiatres avec respectivement 33 et 30,9%.

Au niveau de la France, la même enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 1000 médecins hospitaliers. Le fait que plus de 90% des répondants aient répondu à toutes les questions met en évidence la pertinence du questionnaire. Dans cet échantillon, 13,5% des médecins ont un score élevé de burnout ; 50,8% de l’échantillon un score moyen et 35,7% un score faible. L’intention d’abandonner la profession est déclarée par 14,3% des répondants. Les chiffres ne sont malheureusement pas meilleurs pour le personnel infirmier !

 

Comments are closed.